Et c’est parti pour ce 2ème jour à Bohol ! Lever pas tard, ici il fait jour à 6h, donc on se fait réveiller par le soleil, y a pas de volet (hmm). Fin 7h30 me voilà debout, j’enfile mon maillot et taillo, directo la playo ! Ha c’est superbe toujours aussi beau.

Je n’ai pas oublié mes lunettes, je compte bien aller voir de plus prêt les coraux que j’ai aperçu hier en kayak ! Je met mes tongs à mes mains et pars en crawl direction le large, hé oui avec les tongs ça va plus vite ! muscu.ico Je dois être à 15m du bord, je scrute les fonds, toujours rien, toujours ces fameuses étoiles de mer et oursins.

Soudain, dzzz dzzz weird.ico qu’est-ce que c’est que ce truc sick.ico Je me mange comme des décharges aux avants bras, je fais demi tour vite fait croyez moi, et vlam encore une décharge à la cheville ! w00t.ico Ne sachant ce que c’est, je peux vous dire que les coraux je les avait oublié ! Je fonce direction la plage, mais en crawl… turbo; si le truc me poursuit ça risque d’être marrant… Pinaise mais c’est que ça fait mal ce truc. Avec du recul, il s’agissait d’une méduse, fourbe ! Je ne l’ai même pas vu arriver. Arrivé sur la plage, je vois que ça gonffle pas mal, surtout à l’avant bras droit (c’est en tout en relief :p ); bref, j’avais pris mon tube de crème anti-piqures, tout se fini bien; j’ai quand même gardé les marques pendant 2 jours… costaux le bestiaux ! hmmm.ico

Je n’oublie pas que j’ai rendez vous à 10h avec mon guide improvisé de la veille (voir partie précédente); il est 9h ça me laisse le temps de prendre une douche et faire bronzette. L’heure approche et je vais vite déchanter puisque mon guide improvisé ne viendra pas … arf ! >< Je dois donc sortir le plan B et reprendre le programme que j’avais vaguement esquissé avant de rencontrer ce cher philippin. Direction les Chocolate Hills une bus s’il vous plait ! Un voyage de 2h me faisant découvrir l’intérieur de l’île de Bohol.

Départ de mon resort à moto, direction le terminal de bus de Tagbilaran pour aller aux Chocolate Hills :

Les Chocolate Hills sont une bizarrerie géologique, il s’agit en fait de 1268 petites colines d’une 100aine de mètres chacune. Pour les admirer on monte d’ailleurs sur une d’entre elle qui a été aménagée en point d’observation.

Le panorama admiré, il faut maintenant redescendre, je décide d’aller voir la Loboc River, elle est naviguable en bateau et j’ai pu en voir quelques tronçons depuis le bus à l’aller : ça a l’air assez joli ! Pour y aller, malgré les chauffeurs de moto qui me fond des offres pour m’y emmener, je décide de prendre le bus en sens retour et m’assoie donc sur le bord de la route pour l’attendre (mon chauffeur de moto venant régulièrement me proposer une offre revue à la baisse, mais il n’y a pas photo, 300pesos la moto, 50pesos le bus, le choix est vite fait; je suis en vacances, j’ai le temps ! smile.ico ).

Après 5min d’attente, je vois arriver un van avec 4 filles à l’arrière qui me demande où je vais (bah oui un Français avec un sac assis sur le bord de la route c’est pas banal :p ). Ni une ni deux, elles me proposent de monter avec elles : direction Loboc River !

Arrivés sur place il y a même des tarsiers, ils sont si prêts qu’on pourrait les toucher ! Les flash sont interdits, les photos ne sont donc pas terribles; mais y a la vidéo pour rattraper laughing.ico

Nous embarquons ensuite tous les 5 sur un bateau pour remonter la Loboc River jusqu’à de petites chutes d’eaux bien sympatiques où il est marqué dans le guide qu’on peut s’y baigner; ça ne sera pas pour cette fois :p

Après cette petite escapade bien sympatique direction Panglao (oui encore); il faut dire que c’est le coin touristique de Bohol où se massent hôtels et resorts, c’est d’ailleur sur cette petite île proche de l’île (on y accède par un petit pont), que se situe Alona Beach, apparemment la plus belle plage de Bohol; c’est d’ailleurs sur cette plage que nous allons. Les filles avaient en effet réservé une chambre, moi je n’avais rien de prévu, bilan : en un coup de fil elles avaient réservé la mienne (images de ma chambre ci dessus) grin.ico

La nuit tombe vite, Alona Beach est bordée par des restaurant, shops, clubs de plongée et hôtels; c’est touristique mais classe. Le soir j’en profite pour aller voir les quelques concerts donnés devant les tables de restaurants; y a beaucoup d’animation. Coucher vers 11h, demain je ne sais pas encore ce que je vais faire, mais à n’en point douter ça sera mémorable ! La suite demain ! yn.ico